Carnet de Bord, Régime

Repos

Oui, aujourd’hui c’était mon jour sans sport, cette semaine. J’étais tellement courbaturée d’hier, de toute façon… Ca m’a fait du bien de rentrer tôt, pour une fois. Mais demain, retour à la salle de sport ! J’ai aussi envie d’essayer la piscine entre le boulot et chez moi mais il faut que je trouve un moment. Peut-être le jeudi soir ? J’ai peur que ça soit bondé, entre 18h30 et 19h30… J’essaierai sans doute la semaine prochaine.

Ce midi, j’ai déjeuné Picard : crevettes et lentilles, coco et curry. Délicieux ! Complété par un dessert de raisins, et j’ai laissé passer l’après-midi sereinement. Et ce soir, un dîner vite fait, bon fait :

Croque-dîner
Croque-dîner

Oui, un croque-dîner à base d’english muffins, de chèvre, de saumon fumé et de basilic. Inutile de mentionner la salade à côté ;). Je vais préparer mon sac de sport, je vous laisse !

Publicités
Carnet de Bord, Régime

Les variétés du lundi

Ce matin, je me suis réveillée épuisée malgré une bonne nuit de sommeil. Une seule solution : un petit-déjeuner qui déchire !

Ben, voilà :

On oublie le blues du lundi

English-muffins, beurre salé, nocciolata, café noir, jus d’orange. J’ai pris mon petit-déjeuner à 7h30, pas eu faim avant 12h30, et encore.

Nocciolata, douceur matinale

Ce midi, bon, la flemme (ça arrive). Pâtes de la boulangerie, pain au raisin. Mais ce soir, je suis passée à la poissonnerie en rentrant (ce qui ne m’arrive absolument jamais, je ne sais pas ce qui m’a pris). Mais voilà le résultat :

Pavé de saumon, légumes poêlés

Pavé de saumon, champignons de Paris, poireau, choux de Bruxelles.

Et en dessert, on se fait plaisir :

Sweet !

Fromage blanc, une belle lichette de Nocciolata et quatre carrés de chocolat ! Une journée classique, malgré l’écart de ce midi.

Carnet de Bord, Régime

Les restes sont nos amis

Non mais, je pensais au saumon fumé qu’il me restait de ce matin, et je me suis demandé avec quoi l’accommoder. Et puis, ben : des pâtes évidemment !

Penne rigate, saumon fumé, fromage de chèvre

Après une matinée passée à la laverie, où l’atmosphère rendue glaciale par les mouvements de porte m’a frigorifiée, je méritais bien un bon déjeuner.

Surtout que cet après-midi, je dois ressortir, brrrr.