Bilan Hebdo, Carnet de Bord, Découvertes, Régime, Sport

Bilan des trois semaines et haricot magique

Le fameux, celui que personne ne fait. Enfin, vous n’êtes pas à l’abri du bilan mensuel la semaine prochain, hein !

Bon, j’ai perdu 2 kilos. Ce qui est toujours bien (ça fait toujours ça de moins à porter pour mes genoux) mais un peu moins que ce que j’espérais. Cela dit, avec le sport que je fais (et l’eau que je bois, beaucoup plus qu’avant) je me dis que cela peut jouer. Et je prends mes mesures aussi chaque semaine, ça semble aller dans le bon sens (mais il est trop tôt pour se faire une idée).

Et techniquement, ça se passe comment ? Je suis comme je vous l’avais dit, à un objectif de 1200 kcal par jour, ce qui est peu, mais ça passe pour perdre du poids (j’ai quand même 40 kilos à perdre, ça va pas se faire en me promenant dans les champs de coquelicots). Et j’utilise donc un compteur de calories, qui m’aide vraiment beaucoup à me repérer dans ce que j’absorbe. Alors ouais, je perds un peu la spontanéité et le plaisir de manger ce que je veux sans trop y penser, en même temps c’est encore une fois temporaire et c’est utile. Si j’ai une très bonne idée de ce que doit être l’équilibre alimentaire, mon point faible reste vraiment les portions, donc peser n’est pas du luxe !

A côté, je fais beaucoup de sport, ce qui permet quand même de réguler légèrement l’apport calorique (j’ai brûlé en théorie 850 kcal jeudi, n’absorber que 1200 kcal serait un non-sens). Lundi, mardi, jeudi et vendredi, je fais un mix de cardio (je cours régulièrement 5km, youpi !) et de musculation. Je déteste mes bras, ils sont flasques et moches = musculation.

On est pas la pour se détendre la quiche, j’ai envie de dire.

working-out

L’idée est de trouver un équilibre entre temps libre et temps passé à faire du sport : j’ai d’autres choses à faire et je ne peux pas me consacrer entièrement au sport. Ecrire, lire, et sortir un peu (et regarder des séries, J’AVOUE), passer des heures sur pinterest et tumblr (OUAIS AUSSI), c’est important aussi pour moi. Heureusement mon futur travail va me laisser plus de temps libre et je pense pouvoir équilibrer le tout !

En attendant, je ne mange toujours pas de viande et je le vis bien. Je garde du fromage sagement dans mon frigidaire et il tient la semaine, easy. Et je teste des trucs. Aujourd’hui : les haricots azuki ! J’aime bien les légumes secs et en plus ça me fait un apport en protéines qui compense un peu ce que je rate en laissant la viande de côté. Et dans les cavernes d’Ali Baba que sont les magasins bio près de chez moi, y en a plein de différents, dont les haricots azuki. Bon, je les ai fait tremper hier pour les faire en salade ce midi, malgré tout, ils ont cuit pendant plus d’une heure quand même. Donc je pense qu’il faudrait les faire tremper plus de 6h, pour réduire le temps de cuisson.

IMG_20130922_135643

Du coup, salade ! Avec de la tomate, une figue, un champignon, un oeuf dur, un oignon rouge : BONJOUR L’ORIGINALITE me direz-vous. Ouais, bah c’est pas sympa.

Sinon et en vrac :

Je suis allée à l’Opéra pour la première fois la semaine dernière. C’était La flûte enchantée (sacré Wolfgang), en plein air au château des Invalides, à Paris. Et malgré la pluie, le froid, la chute de la Soprano (qui après a chanté pieds nus), les connards du premier rang qui ont sorti leur parapluie, le cul mouillé par les flaques de pluie stagnant sur les sièges, c’était MAGIQUE. Je savais déjà que j’étais sensible à l’art lyrique après avoir dîné au Bel Canto (oui, quoi ?) et après avoir écouté environ un demi-million de fois le Nessun Dorma chanté par Pavarotti, ben là c’est confirmé. J’ai un peu pleuré pendant l’air de la reine de la nuit, j’ai frissonné à peu près tout le temps. Vivement le Palais Garnier, l’Opera Bastille ou mieux, la Scala de Milan (oui, quoi encore ? J’ai le droit de rêver).

C'était FIFOU
C’était FIFOU

– Je sais qu’on dit plus fifou depuis 1991, moi je le dis à peu près toutes les dix secondes. C’est mal.

Je vais voir Stephen King le 16 novembre au Grand Rex pour la présentation de Doctor Sleep, la suite de Shining. Vous le savez peut-être pas, mais Stephen King est mon idole absolue. J’ai lu Shining quand j’avais 18 ans, je me suis pas arrêtée depuis (en en gardant sous le coude justement pour ne jamais être à court d’inédit à lire).

Je suis devenue adulte en lisant Misery, Marche ou crève, Le fléau, Dolores Claiborne. Et Danse Macabre, et Différentes Saisons (Shawshank Redemption, l’une des meilleures nouvelles du Monde entier), et Simetierre, et Cujo et bien d’autres encore. A chaque livre je grandis, j’apprends, je développe ma capacité à réfléchir, mon esprit critique. A chaque livre je l’admire un peu plus. A certains livres j’ai frissonné de trouille sous ma couverture (lisez Shining, sans dèc’).

Il vient en France POUR LA PREMIERE FOIS le 16 novembre. J’ai pleuré un peu en récupérant mes places. Je vais le voir en vrai. Mon écrivain préféré, mon héros est une légende vivante, et je vais le voir en vrai. J’assume tellement d’être une groupie totale.

J’ai une table. Une vraie table, une table de bar où je peux m’asseoir et prendre mes repas et mon café. Installer mon ordinateur et ma cafetière. Un livre et ma cafetière. Un carnet et ma cafetière. (Sauras-tu retrouver l’élément commun, Sherlock ?). Il aura suffi de 15 jours entre l’escapade à Ikea, le pied manquant, les échanges avec le SAV, les lenteurs de la poste pour que je puisse en profiter. Mais ça valait le coup. Et croyez-moi, avoir une table qui prend pas toute la place mais qui est suffisamment grande pour travailler, dans 20m2, j’en suis pas peu fière.

 

La vache, je t’en ai fait une tartine aujourd’hui ! (Si t’as lu jusqu’ici, vas donc grignoter un carré de chocolat, tu l’as bien mérité). (Ou un morceau de comté, ça marche encore mieux). (Le fromage, c’est la vie).

Non, mais faut avouer que cette histoire de table était parfaitement indispensable aussi, ne soyons pas chiches sur les détails.

 

 

Publicités
Bilan Mensuel, Carnet de Bord, Régime

Non mais j’ai mes raisons hein

La pluie, premièrement. Non, la pluie n’empêche pas de bloguer, mais elle empêche de s’ouvrir l’esprit à autre chose que ruminer/lire/regarder des âneries à la tv/rattraper son retard de série.

Deuxièmement… En voyant que je ne perdais pas de poids, il a fallu faire le point. Je sais bien pourquoi. Je mange bien, mais je mange toujours TROP. Y a pas de secret, il faut que ce que je mange soit inférieur à ce que j’élimine. Sauf que l’idée d’avoir faim en permanence me terrorise. J’ai peur que ça me décourage. Et même si je me sens bien comme je mange en ce moment, on est jamais à l’abri d’une rechute dans le pot de gras. Donc j’ai pris le temps mais j’ai commencé à actionner la machine, lentement. Même si je suis déjà fatiguée d’avoir faim, soyons honnêtes. C’est la partie la plus désagréable du processus, la faim.

Ca va prendre plus de temps que prévu, mais même si ça dure 2 ans, je perdrai ces 35 kilos (flûtasse). Bon, la bonne nouvelle c’est que la pesée d’hier matin a donné 99,8 kilos \o/ (c’est peu en dessous de 100, mais c’est en dessous). Et qu’il semblerait que j’aie perdu 3 cm de tour de taille en 3 semaines. Les nouvelles chiffrées sont bonnes 🙂

Bon, passons aux choses sérieuses : mon déjeuner d’hier midi. Vous la connaissez, ma salade du samedi midi ? Ma tradition, ma religion, ma SALADE. Bon, ben je lui ai fait une infidélité. JE SAIS.

Pâtes au parmesan, OUAIS
Pâtes au parmesan, OUAIS

Avouez que ça valait le coup ! Pâtes, tomates cerise, ail, basilic, parmesan. Tu reprendras donc encore un peu d’Italie, c’est bon pour la bouche.

Et même qu’hier soir, ben presque pas de salade non plus ! (C’est cette pluie, ça me retourne mon neurone des crudités, j’vous dis).

Bagel !
Bagel !

Un joli bagel, pour lequel je me suis creusée la tête figurez-vous : comment le garnir ? Je n’avais pas de saumon fumé sous la main (sinon la question ne se serait pas posée) et je ne mange plus de viande chez moi. J’ai finalement opté pour les crudités (arrêtez, hein, je vous vois). J’ai râpé du concombre, mélangé avec du yahourt nature, de la sauce pimentée et du parmesan, et j’ai ajouté des carottes râpées. Et ben ça valait le coup !

Et ce midi, figurez-vous que j’ai mangé la même chose, avec une variation dessert :

Tarte au kiwi
Tarte au kiwi

La tarte au kiwi ! Classique, une pâte feuilletée, de la crème pâtissière et deux kiwis bien mûrs. J’ai fait une mini-tarte pour mini-grossir, voyez, mais elle est bonne, et ça fait du bien au moral, un dessert/goûter/grignotage au kiwi.

Bon, niveau sport, je lâche pas l’affaire même si cette pluie m’a littéralement empêchée d’aller courir le week-end dernier (imaginez ma frustration). J’y suis allée ce matin, 4km, je me suis bien défoulée et mes genoux tiennent le coup, la vache.

Je fréquente toujours assidûment la salle de sport et je fais des progrès (les intensités et les durées commencent à grimper bien comme il faut). Je continue le yoga, je continue le programme Nike Training Club.

Je continue à guetter Pinterest et Tumblr, pour ne pas perdre une once de motivation. Et ça devrait le faire. Mon plan est parfait. Ca ne peut pas ne pas marcher.

 

Carnet de Bord, Défi, Régime, Sport

La course à la papillote

Je me suis réveillée ce matin à 8h. Je ne sais pas ce à quoi pense mon cerveau en ce moment, mais il semble avoir envie que je me lève tôt (alors que je ne me couche pas plus tôt) (il doit faire sa crise d’ado tardive, que voulez-vous). Bon, ben, au boulot !

C'était une belle matinée
C’était une belle matinée
D'un peu plus haut
D’un peu plus haut

Parce que oui, cette séance a été pleinement satisfaisante (= je me suis éclatée). D’une part, 4km (wheee !) à 7km/h (re-wheeeee !) en incluant 4 pentes (MEGA-WHEEEEE!). 

J’ai monté celle-ci deux fois :

Elle m'a donné du mal, celle-ci !
Elle m’a donné du mal, celle-ci !

Elle n’a pas l’air folle, mais je vous prie de me croire : elle est sacrément pentue même si courte ! J’y suis allée confiante, et ai terminé chaque fois en attaquant sur la plante des pieds histoire d’avancer… Je suis bien contente. J’ai aussi entamé ma pente, vous savez ?

LA PENTE
LA PENTE

Je vous avais posté cette photo, il y a quelques temps. C’est mon défi pour la fin d’année : aller jusqu’en haut de cette côte EN COURANT. Ce matin, première tentative : jusqu’au deuxième arbre. Deuxième tentative, je suis allée à peu près au même endroit que le type qui court sur la photo. Croyez-moi c’est pas de la tarte mais je suis plutôt confiante pour la fin d’année. Je me suis sentie si bien en rentrant ! Pleine d’énergie, j’ai joué les tornades dans l’appartement, tout rangé, préparé le déjeuner :

Papillote !
Papillote !

Lieu noir en papillotes et courgette, carotte, tomates cerises, citron, ail, herbes de provence. C’était délicieux, sans trop d’arêtes (j’adore le lieu noir/colin pour ça). Cet après-midi c’est lecture et vieux James Bond. On se détend 🙂

 

Bilan Hebdo, Carnet de Bord, Régime, Sport

Rollercoaster

C’est fou ! Enfin, non. Il faut juste que je comprenne pourquoi ça n’est pas si fou. Aucun changement sur la balance, ni plus ni moins que samedi dernier.

Pour le coup je suis terriblement déçue, je ne comprends pas pourquoi. J’ai fait du sport dimanche, lundi, mardi, mercredi, et vendredi. J’ai mangé correctement. J’ai l’impression d’avoir tout fait comme il faut. Par exemple, hier :

English muffin, beurre de cacahuète, banane
Petit-dèj : English muffin, beurre de cacahuète, banane
Pamplemousse, tomate, concombre, poivron, citron
Déjeuner : Pamplemousse, tomate, concombre, poivron, citron
Sandwich thon-thomate
Déjeuner : Sandwich thon-thomate

Et une salade pour le soir, comme souvent.

Cela dit, le bon point c’est qu’à aucun moment je n’ai pensé à laisser tomber. A dire « à quoi ça sert de toute façon, autant rester comme je suis maintenant et attendre que tout passe ». Sauf qu’en fait non, je ne m’aime pas comme je suis. C’est suffisamment désagréable pour même se poser la question d’abandonner. Et qu’en plus ça me fait plaisir de faire tout ça. De manger comme ça, faire du sport… Pas vraiment de frustration et un vrai bien-être. Mais si la perte de poids pouvait jouer les dommages collatéraux, JE VEUX BIEN MERCI.

Gronk. Du coup ce midi, j’ai tapé du poing sur la table :

Hiii !
Hiii !

Premier melon de la saison ! Et sûrement pas le dernier, oh non ! Je pourrais manger 5 melons d’affilée, je pense. Je me suis contentée d’un demi, bravo !

Ben oui...
Ben oui…

C’est un peu la tradition, la salade du samedi midi. Roquette, crevettes, croûtons, comté. Avec deux tranches de pain de seigle. Cette salade est clairement moins copieuse que ce que j’ai l’habitude de faire. Voyons si ce type de portion donne des résultats !

Parce qu’en plus le sport aujourd’hui… Erf. Je ne suis pas chez moi cet après-midi, donc pas possible de faire ma séance de yoga. Je voulais la faire ce matin au réveil, mais j’avais autant de motivation que, euh… quelqu’un de pas motivé au réveil. Si vous saviez comme j’ai lutté contre moi-même ! J’ai fini par faire un compromis avec 15 minutes de gym avec Nike training club. Mais ça a été la croix et la bannière. Il y a des jours comme ça, quand ça veut pas… J’en ai fait un peu c’est l’important. Et j’ai bien couru hier soir, voilà qui me rassure. Je vous laisse, je vais bientôt me préparer pour aller voir les dinos au cinéma… Oh oui, des dinos ! 🙂

 

Carnet de Bord, Régime

Repos

Oui, aujourd’hui c’était mon jour sans sport, cette semaine. J’étais tellement courbaturée d’hier, de toute façon… Ca m’a fait du bien de rentrer tôt, pour une fois. Mais demain, retour à la salle de sport ! J’ai aussi envie d’essayer la piscine entre le boulot et chez moi mais il faut que je trouve un moment. Peut-être le jeudi soir ? J’ai peur que ça soit bondé, entre 18h30 et 19h30… J’essaierai sans doute la semaine prochaine.

Ce midi, j’ai déjeuné Picard : crevettes et lentilles, coco et curry. Délicieux ! Complété par un dessert de raisins, et j’ai laissé passer l’après-midi sereinement. Et ce soir, un dîner vite fait, bon fait :

Croque-dîner
Croque-dîner

Oui, un croque-dîner à base d’english muffins, de chèvre, de saumon fumé et de basilic. Inutile de mentionner la salade à côté ;). Je vais préparer mon sac de sport, je vous laisse !

Carnet de Bord, Régime, Sport

Sous vos yeux ébahis

Je vous présente le dîner le plus ennuyeux de toute l’histoire du dîner !

IMG_20130501_210521
Maquereau, haricots blancs et verts, le tout en conserve

Un millier de filtres Instagram ne parviendraient pas à le rendre appétissant… Damned. Vous voyez, c’est exactement ce que je veux dire quand je dis aux gens que je ne suis pas au régime (même si c’est facile d’utiliser ce terme). Pour moi, c’est ça le régime : des haricots verts, du poisson grillé, des légumes bouillis à tous les repas. Non, non, et re-non. Je veux manger ce que j’aime ! Bon, là c’est un peu exceptionnel, j’aime bien, mais aussi je n’avais que des boîtes de conserve, je n’avais pas envie de manger une deuxième salade pour la journée et surtout la flemme de cuisiner (d’où la présence permanente dans mon garde-manger de quelques boîtes de conserve !)

De toute façon la journée fut mitigée dans l’ensemble. Moi qui adore les jours fériés (cette ambiance de week-end un jour de semaine me met toujours en joie) je me suis réveillée grognon, avec un genou douloureux et avec envie de ne rien faire. C’est donc ce que j’ai fait ce matin, rien, à l’exception d’une lessive, youpi.

Et une envie de manger ne m’a pas quittée de la matinée. Pas la faim, non. L’envie de manger. Je ne me suis pas vraiment posé la question de résister, c’était naturel. J’ai pris un verre de jus de pomme, et j’ai attendu que ça passe. Mais c’était comme un bruit de fond, pas comme avant les crises que j’ai pu faire.

Cela dit, ça me ramène un peu sur terre, je devrai probablement lutter toute ma vie contre ça. Qu’à cela ne tienne, je lutterai le temps qu’il faut !

Du coup ce midi… Ben SALADE QUOI. Je vous ai dit que c’était ma nouvelle comfort food.

Panaché de vert et blanc, sur son lit de jaune.
Panaché de vert et blanc, sur son lit de jaune.

Sucrine (évidemment), avocat, mozza, chèvre, champignons, oeuf dur. En voyant ça je me dis qu’aujourd’hui c’était moyen niveau équilibre.

Mais bon, comme j’ai mal au genou, j’ai concentré une séance de sport relativement courte sur le haut du corps. Ca fait quelques temps que je voulais tester l’appli Nike Training Club (je suis une fan de Nike, globalement), et du coup j’ai fait 15 minutes de renforcement des abdos (ourf, je suis MAUVAISE dans tous ce qui concerne les abdos – j’ai mal) et 15 minutes de renforcement du dos (pas du luxe). C’est bien ! C’est ciblé, les exercices sont plutôt précis, rapides et bien expliqués, on peut ajouter de la musique sans perdre les instructions, et on voit l’évolution ce qui est plutôt motivant. Ils sont durs pour certains, mais seront plus faciles quand j’aurai perdu du poids et me serai musclée davantage. Je pense utiliser NTC quand j’aurai la flemme de sortir, je pense.

Je m’arrête là, cette journée sera à oublier pour sa plus grande partie. A ce week-end ;).

 

 

 

Carnet de Bord, Régime

La malade du dimanche soir

Je n’ai pas encore dîné, et je ne pense pas le faire… Ca n’est absolument pas mon genre de sauter un repas, mais mon ventre est dans tous ses états depuis le début de soirée. Impossible d’avaler quoique ce soit si ce n’est un médicament. Je ne sais pas ce que c’est : quelque chose que j’ai mangé ? Le stress du dimanche soir ? Un virus ? On verra.

En attendant, ce midi, j’ai déjeuné !

La poêlée
La poêlée

J’avais acheté des petits pois frais pendant les courses, je me suis donc fait un plaisir de les écosser, d’y ajouter une carotte, quelques tomates cerises, des champignons de Paris, de l’oignon, de l’ail, le tout dans un peu d’huile et à mijoter dans un peu d’eau par la suite (une poêlée, quoi). Avec un gros morceau d’ananas en dessert, et j’avais drôlement faim vers 3h plus tard…

Le snack de l'après-midi
Le snack de l’après-midi

Yahourt, framboises et muesli. Et j’ai aussi fait la cuisine, cet après-midi, parce que je voulais être tranquille ce soir :

Du pain !
Du pain !

Pour la première fois j’ai fait du pain, des petits pains classiques avec quelques graines sur le dessus. Je ne suis pas encore bien sûre du résultat, je n’en ai mangé qu’un petit morceau, je ne vous donnerai la recette que si c’est concluant.

Lunch-box
Lunch-box

Et voilà mon repas de demain midi (qui est le même que celui de demain soir, hop, à moi la boîte au micro-ondes quand je rentrerai du sport !). Tomates farcies au boulgour et poivrons/champignons, avec des brocolis et des haricots plats. Et je m’arrête ici, je vais essayer de grignoter quelque chose avant d’aller dormir quand même, et bouquiner un peu.

(Et sinon, pourquoi personne m’avait dit que mercredi était férié ? LA BONNE SURPRISE !  -oui, je me réveille, ça va hein).