Carnet de Bord, Edito, Régime, Recettes

Hue, cocotte !

Mon Dieu, ce titre est tout à fait catastrophique. Vous m’en voyez navrée. Mon dernier post était un peu atypique, si vous l’avez lu, merci pour moi et pour les autres !

Celui-là sera plus classique : je mange quoi, quand et comment en ce moment ?

En fait, depuis lundi matin (oui, je sais, le syndrome du lundi), j’ai repris les choses en main. Je vous avais dit, que ça prendrait un peu de temps ;). Pour mettre toutes les chances de mon côté, je m’appuie sur deux outils en particulier :

– un compteur de calories : je ne crois pas au comptage des calories, en réalité. Toutefois j’ai besoin de repères caloriques afin de savoir exactement quelle énergie j’ingère et quelle énergie je dépense, afin de pouvoir trouver des automatismes et voir quelle quantité me convient. Pour l’instant je me suis calée sur 1200 kcal par jour (c’est très peu), parce que j’ai besoin d’impulsion, j’ai besoin de perdre pas mal. Du coup ce compteur me permet de gérer repas par repas, aliment par aliment.

Je sais bien que c’est une solution qui ne tiendra pas le long terme, mais je compte dessus pour me « caler ». J’utilie Fitness Pal, si ça intéresse quelqu’un dans la foule en délire.

Mon nouveau carnet de bord ! 

IMG_20130904_211859

J’ai toujours eu cette manie de raconter des tas de trucs dans des tas de carnets. Y compris l’évolution de mon poids, comment je me sens, mes listes de courses, mes numéros de SAV Ikea… (foutue Bjorkudden avec 3 pieds gauches !). Celui-là, un agenda Moleskine (que j’aime d’amour depuis longtemps déjà) me servira de carnet de bord réservé à cet objectif que je caresse comme un chaton persan. Une sorte de pendant à ce blog, en quelque sorte.

En attendant, je mange, et le reste du temps… j’ai faim.

Début de semaine, je me suis fait un plat de lasagnes au légumes et mozzarella : du coup j’en ai mangé à trois repas ! Bon plan : on cuisine une fois et c’est bon pour deux jours :).

IMG_20130904_205158

Aujourd’hui, c’était jour de courses : j’avais pas le choix, hier j’ai eu une illumination. Vous savez, de celle qui ont conduit à la découverte de la poussée d’Archimède (au moins). IL ME FALLAIT UN OEUF COCOTTE. J’aime les oeufs cocotte presque autant que le fromage, c’est dire ! Du coup je suis allée acheter de quoi faire un oeuf cocotte, pardi.

Oeuf cocotte rose
Oeuf cocotte rose

Oeuf-cocotte rose 

– Dans une poêle chaude avec un peu d’huile qui fait ksss, tu jettes un oignon rose émincé.

– Tu rajoutes quelques crevettes roses cuites décortiquées

– Tu attends que ça fasse encore plus ksss

– Tu ajoutes de la crème de soja (ou de la crème normale, à ton aise). ASSAISONNES !

– Tu laisses cuire quelques secondes, le temps que la crème devienne beigeasse, et tu mets le tout dans un ramequin

– Tu mets au four au bain-marie, à 180°C (préchauffé, hein) pour une dizaine de minutes (sinon, le jaune sera trop cuit, ET TU NE VEUX PAS QUE LE JAUNE DE L’OEUF COCOTTE SOIT TROP CUIT)

Et tu dégustes ta race :

IMG_20130904_214750
Avec du pain aux noix, ANH !

Oh, et j’ai pas laissé tombé les salades, hein. Regardez donc ce que je me suis préparée ce midi, AH AH !

Frisée, radis, tomates, oignons rouges
Frisée, radis, tomates, oignons rouges

Niveau sport, j’ai fait elliptique + velo lundi, et j’ai couru hier. Demain je vais au cours de Body Balance du matin (youpi les vacances). GOOD. Oh, et demain, petit test de la semaine : je vais au resto le midi. Pour la gestion des calories, va falloir la jouer finaude !

Yeah... maybe
Yeah… maybe
Publicités
Carnet de Bord, Régime, Sport

Fluctuations

Bien, comme la semaine dernière, beaucoup de variations ! Pas dans ma motivation, non, tout se passe bien, les eaux sont toujours aussi calmes.

Du petit-déjeuner

Muesli, yahourt, prune
Muesli, yahourt, prune

Au dîner

Lasagnes de légumes
Lasagnes de légumes

Tout se passe bien. Encore une fois cela dit, je pense qu’il faut que je revoie les quantités, les portions, parce qu’au niveau de la balance, c’est pas fifou !

Je suis à 101,8 kilos pour être précise : au 1er avril j’étais à 104,5 kilos, et du coup je suis toute frustrée.

L’avantage réel et qui fait toute la différence, c’est que je n’ai pas l’impression de faire des efforts. Je ne vais pas dire « avec tous les efforts que je fais, je maigris pas plus, flûtasse ! ». Non, je suis juste un peu frustrée parce que je perds pas plus vite, mais le sport est peut-être lié aussi (je bois des litres d’eau, avec mes 4 séances de sport par semaine).

Du coup, pas de risque de retomber (pour l’instant en tous cas, nul n’est à l’abri) dans mes travers (alias saucisson et fromage, les Batman et Robin des kilos – sans la combi). En tous cas, je vais faire un effort sur les portions, pour le coup.

Et puis, le sport. Après un peu de cardio lundi soir et un cours de Body Combat mardi soir (j’ai déjà fait des progrès d’une semaine à l’autre, youpi !) j’ai fait une pause hier soir et j’avais préparé mes affaires pour y retourner aujourd’hui. Sauf que sur les coups de 15h, en pleine digestion d’un resto un peu lourd, je me suis sentie un peu drôle. Un peu comme si mon coeur était au bord de se dézinguer en palpitations, qu’il n’attendait qu’un petit effort de ma part, avec une nausée en filigrane. Cette drôle de sensation ne m’a pas quittée, j’ai donc préféré rentrer chez moi et me détendre. Et ça va mieux, là, je pense que j’ai bien fait. Et du coup, je vais compenser en faisant une séance de yoga samedi !

Ce soir, je me fais une poêlée de légumes, et peut-être une petite tartine si j’ai encore faim. Et je prépare quelques posts, j’essaie de m’organiser mieux pour pouvoir poster pendant la semaine, et pas seulement le week-end (ahah, vous n’êtes plus à l’abri !).

 

Carnet de Bord, Régime, Recettes

Les lasagnes légumes/fromage d’Emilie

Je sais, j’ai dit hier ici même qu’on ne plaisantait pas avec les pâtes. Et que des lasagnes aux légumes, c’est un peu blasphématoire de la cuisine italienne. Mais comme il n’y a pas de blasphème qui tienne en cuisine, ben, lasagnes légumes-fromage.

C’est une recette familiale, disons : ma sœur aînée est passée par là, je profite du retour d’expérience !

TADAAAA

Je vous vois venir d’ici

 

Ok, cette photo ne vaut pas un vrai Tada, mais la recette oui. C’est vraiment très bon. Ecoute donc ça :

– Tu fais revenir des légumes du soleil (courgette, aubergine, tomate) et tu gardes bien le jus. Il faut que les légumes soient bien tendres (et sois pas radin du légume, c’est ce qui fait le charme de la recette !)

– T’en mets au fond de ton plat à lasagnes

– Tu mets une couche de lasagnes (sans précuisson, ça semble mieux !)

– Tu mets une belle couche de légumes

– Une couche de fromage (comté ou bûche de chèvre semblent adaptés, j’ai fait un côté du plat comté, un côté du plat chèvre : j’ai goûté les deux, c’était le paradis).

– Une couche de jambon

– Une couche de lasagnes

Légumes, fromage, jambon, lasagnes, légumes (il faut que les légumes recouvrent bien les dernières plaques de lasagne, sinon ça rebique et les lasagnes sont dures sur les coins).

Pof, au four : 180°C, une petite demi-heure (ça dépend des lasagnes choisies, m’a dit Emilie).

Pof, on déguste.

Et tiens, tu l’auras voulu :

Tada-bis

Répétez après moi : ce n’est pas la qualité de la photo qui fait la qualité de la recette. Encore une fois. Et une dernière.Voilà. Vous êtes fins prêts à tester cette recette un peu light (fromage mis à part) et vraiment délicieuse.

Et moi je m’en fais prendre une tisane et 2 carrés de chocolat au lait, histoire de faire comme si j’étais pas déjà remplie de lasagnes.