Carnet de Bord

Slow sugar : semaine 4

En vrai j’ai arrêté de manger du sucre raffiné/ajouté/industriel pendant 3 semaines. Je suis repassée depuis à une alimentation très slow sugar : pas de sucre sus-cité au quotidien, sauf joker pour les trucs qui valent vachement le coup (genre le moelleux au chocolat au resto étoilé de l’autre soir, gnn)(ou le pop corn au ciné, c’est ça qui m’a fait replonger).

  • J’ai définitivement mis de côté les boissons sucrées. Ca n’a aucun intérêt et ça ne me manque pas une seconde.
  • J’ai définitivement mis de côté les aliments tout prêts qui contiennent du sucre ajouté. Ca n’a aucun intérêt et ça ne me manque pas une seconde.
  • J’ai définitivement mis de côté les desserts sucrés du quotidien : yahourts aromatisés, crèmes dessert, chocolat sucré, enfin tous les desserts quoi. Ca me manque un peu parfois, mais ça vaut pas le coup.
  • J’en avais déjà peu, mais j’ai abandonné toutes les sucreries, biscuits, etc. Idem que le reste. Idem pour la confiture, la compote toute prête.
  • J’ai définitivement mis de côté les pastilles de menthe. Je me brosse donc les dents 4 fois par jour, tout va bien (je suis très frustrée, mais c’est typiquement du sucre qui sert à rien, ou des édulcorants…)

Seul sacrifice que je ne suis pas prête à faire : la volvic citron. C’est ma drogue, je suis en crise de manque si je n’en ai pas, et il y a DU SUCRE. Un peu, c’est de l’ordre de 1g /100mL. Mais je ne PEUX PAS LAISSE-MOI. C’est ma triche.

En vrai et malgré la volvic citron, l’effet sur mon humeur et sur mon énergie sont apparemment durables, c’est un vrai bonheur. Ma peau semble aussi vraiment aller mieux, même si elle garde ses variations liées au cycle, mais en version douce.

Je suis donc plutôt très satisfaite de ma décision. Je me sens vraiment mieux sans sucres, ni édulcorants. Je continue de faire du sport au moins 3 fois par semaine, j’essaie de viser les 10 000 pas par jour mais c’est pas évident, je tourne entre 8500 et 11000 la plupart du temps.

  • Côté nutrition, en dehors de l’aspect sucre, j’ai l’impression en ce moment de tourner autour de ma vraie façon de me nourrir. Je suis pas très claire, j’en ai bien conscience : mais j’ai l’impression de ne pas avoir encore mis le doigt sur la manière la plus adaptée de me nourrir, pour moi, ma morphologie, mon activité, mon bien-être. Tu vois ? Je vais donc tester quelques trucs un peu basiques, comme l’abandon des féculents après 16h (ce qui devrait pas être très compliqué), la diminution drastique de ma consommation de produits laitiers (ça, ça devrait être compliqué : je vis toujours avec un type qui vend du fromage, tsé).
  • C’est une sensation assez agréable que d’apprendre à s’écouter, au fil des années. J’ai laissé tomber la viande quand j’ai senti que ça ne me faisait plus de bien. Je ne fais plus de sport à jeun, c’est entièrement contre-productif chez moi. Je laisse tomber le sucre parce que clairement, ça me plombe. Maintenant j’ai des envies de légèreté. Moins de gras ! Moins de bouffe en général.

Wait and see.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s