Carnet de Bord, Régime, Sport

Le cosmos me teste

Si je dis ça, c’est parce que je suis partie courir ce matin à 9h, sous une pluie ténue mais désagréable, et que maintenant que je suis rentrée, douchée, sur mon canap’, il fait BEAU. J’aime la pluie quand je cours, mais seulement quand elle se met à tomber une fois que j’ai déjà chaud, que je suis déjà en train de courir depuis au moins quelques minutes : ça rafraîchit, ça fait du bien, ça cache un peu les misères de la fatigue et de la chaleur. Mais commencer à courir alors qu’il pleut… nah.

Mais je ne me suis pas posée la question, et je ne sais pas si c’est la pluie, mais je me suis sentie pousser des ailes ! J’ai gagné 1 km/h sur ma vitesse habituelle, j’ai couru à 7,7 km/h ! Sur la même distance que la semaine dernière soit 3 km, avec la même pause au milieu pour retirer mon pull. Du coup j’ai couru moins longtemps.

Mais pour tout vous avouer, j’ai très peur pour mon genou. J’ai peur qu’il me lâche si je force trop, et qu’il soit si douloureux que je doive arrêter tout mon entraînement actuel (je ne sais pas si mon moral et ma détermination y survivraient sans dommage). Il faut que je trouve un médecin à Paris pour caler tout ça, mais croyez moi, c’est pas une partie de plaisir de trouver un bon médecin qui accepte encore de nouveaux patients. Pour l’instant, le genou craque mais n’est pas douloureux, et je ne ressens pas de blocage. Mais je le connais, il est fourbe.

Tout de même, l’avantage d’aller au parc quand il pleut, à 9h un dimanche matin…

Devant moi
Devant moi
Derrière moi
Derrière moi

Une paix et un silence relativement incroyables. L’impression d’être seule. Je suis restée marcher quelques minutes après, sans musique, pour en profiter autant que possible malgré ce temps si désagréable.

Evidemment, le meilleur moment :

Petit-dèj !
Petit-dèj !

Le café, la tartine de beurre de cacahuètes et les abricots secs : je suis complètement repue, et je regarde le soleil par la fenêtre, grrr (bon, il fait toujours bien frais, donc pas de regrets, quand même). Maintenant, je me concentre sur le plus important : QU’EST-CE QUE JE VAIS BIEN POUVOIR FAIRE A MANGER CE MIDI ?

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s