Carnet de Bord, Régime, Recettes

L’éventail

Non seulement mes doigts de pied y sont (en éventail) mais j’ai un éventail de choses à faire qui me fait un peu peur et qui m’enthousiasme drôlement. Je crois donc que je vais devoir réinstaurer des plannings dans ma vie perso. Je déteste cette idée parce que je fais déjà ça au boulot, mais je planifiais tout (tout !) quand j’étais à la fac et ça me réussissait pas mal, j’arrivais à faire à peu près tout ce que je voulais. Back to the to-dos !

Sinon, hier soir, j’ai fait du ktipiti ! J’adore celui que j’achète chez Monop’, et je me suis dit que c’était toujours mieux de le faire moi-même (et pas compliqué). J’ai donc mélangé du fromage blanc, du poivron coupé tout fin, du citron, de la coriandre, et hop là, c’était pas bon !

La coriandre
La coriandre

J’ai donc réalisé en faisant le ktipiti qu’en fait c’est bien la coriandre que je n’aime pas. Un drôle de goût, comme faussement frais et industriel, difficile à décrire. Je n’en ai pas mangé beaucoup, donc, parce que j’ai essayé de trier mais ah, je l’avais coupée fine, la bougresse.

Et ce midi, j’ai fait une recette sur laquelle je louche depuis quelques jours : les tomates farcies au quinoa ! J’ai toujours adoré les tomates farcies « classiques », et l’idée d’en faire des variations ne m’avait pas effleurée. Donc quand j’ai vu cette recette, j’ai sauté dessus !

Tomates farcies, quinoa et poivron
Tomates farcies, quinoa et poivron

Vraie réussite. J’ai ajouté de la sauce pimentée et des herbes de provence (je sais que ça se met pas à tout va, mais moi j’en mets à tout va, j’adore ça) et c’était bien relevé, consistant et délicieux. Je renouvellerai l’expérience !

J’ai envie de retourner courir cet après-midi mais je suis un peu courbaturée de ma séance d’hier. J’irai demain je pense. Cet après-midi ce sera un James Bond, un café, un plaid (et peut-être un peu de repassage, mais c’est trop triste et trop nul, donc je le dis pas).

Publicités
Carnet de Bord, Défi, Sport

L’objectif 2013 est en stock

Ah ! Je suis bien allée courir cette après-midi, pleine de volontés et de ‘pouf pouf’ dans ma respiration, couverts par la musique dans mes oreilles.

Bon, au-delà du paysage toujours très beau auquel j’ai droit quand je vais courir aux Buttes Chaumont :

IMG_20130330_182741
Avenue des Alouettes
IMG_20130330_182935
Bon, accordons le ciel bleu au printemps, le froid à l’hiver
IMG_20130330_185253
Cet arbre me fascine chaque fois que j’y vais
IMG_20130330_185504
Le lac (sans les oiseaux)
IMG_20130330_185743
Temple de la Sybille

Il y a la côte, la fameuse côte sur laquelle je lutte toujours en remontant depuis le lac.

LA PENTE
LA PENTE

Cette pente, je lutte, je lutte, je suis penchée pour la gravir, à pas lents. Elle est bien plus raide que la photo ne le laisse penser.

J’y vais poumons en avant, courage au vent, parce que c’est le plus court chemin pour remonter et qu’elle donne sur la sortie que je prends pour rentrer chez moi. Mais je lutte.

ET. J’ai vu un type, le type qui court sur la photo : il court le long de cette pente. IL COURT. Il y va, il y va à fond, et il court jusqu’en haut. Et là, je me suis arrêtée pour le regarder faire, complètement fascinée et admirative. Et PAF, voilà évidemment mon objectif 2013. Oui, je me laisse 9 mois pour atteindre cet objectif, sachant que là je cours à peine 10 mètres de cette pente avant de m’effondrer. Et voilà, l’objectif que j’attendais pour ce début d’année déjà bien entamé.

En décembre 2013, je serai capable de courir toute cette pente, même si je dois terminer comme le type qui y parvient, complètement essoufflée et effondrée à la fin. ET PAF. 

Au-delà de ça, c’était une chouette séance, agréable, au frais, au calme, avec un parc quasi désert. Ca m’a mise de bonne humeur. Ma playlist du moment, pleine de pop et de fraîcheur, disponible comme toujours ici.

Carnet de Bord, Régime

Des mots (et de la salade)

Ce matin, après une grasse matinée bien méritée (la première depuis le début de mes congés… ça a pris le temps!), j’ai passé 1h30 à écrire. Ou plutôt, à mettre en place, préparer une histoire qui gigote dans ma tête depuis quelques temps… Et il m’aura fallu ce temps pour me décider à la prendre un peu au sérieux. Cela fait si longtemps que je n’ai pas écrit, que je ne me suis pas posée pour construire une histoire, que j’ai l’impression de repartir de zéro… Qu’à cela ne tienne, je repars quand même ! Je ne sais pas dire si cette histoire ira au bout, mais elle ira quelque part. Et j’ai une nouvelle pour un appel à textes qui commence à se dandiner aussi dans ma tête.

Et ça fait du bien ! Bon, vous imaginez bien que j’ai accompagné tout ça d’un gigantesque mug de café, avant de préparer le déjeuner, sans trop d’enthousiasme : bizarrement, quand je ne prends pas de petit-déjeuner, j’ai moins faim le midi.

J'aimeuh la galetteuh
J’aimeuh la galetteuh

J’ai donc testé pour vous, la galette de légumes, bio, achetée toute prête au rayon frais de Monoprix. Ben, c’est bon ! Il y a un vrai goût de légumes, de vrais légumes, je veux dire. Ca n’est pas trop salé, mais par contre c’est un peu caoutchouteux. Je préfère les galettes aux céréales, je l’avoue. Mais j’ai accompagné ça d’autres légumes et de protéines végétales (argh, voilà que je parle comme Top Santé !) et c’était plutôt réussi. Ben, oui, sans viande ou presque, je prends les protéines où elles sont (et où je les aime), soit dans les pois chiches et les lentilles, par exemple.

En espérant que ça me donne suffisamment d’énergie pour aller courir cet après-midi… Le suspense est à son comble.

Carnet de Bord, Découvertes, Régime

Vendredi ensoleillé à Paris

Enfin ! Un peu de soleil, un peu de ses rayons qui réchauffent à peine les couches supérieures de vêtements mais qui font du bien au coeur.

J’ai profité de ce temps magnifique pour chausser mes baskets les plus chics et me promener dans Paris, en m’arrêtant quasiment machinalement à Concorde, l’un de mes endroits préférés. Oui, c’est touristique, et oui, c’est plein de voitures et de pots d’échappement. Mais de là, on observe la tour Eiffel, l’assemblée nationale, les champs Elysées, le Crillon, Madeleine et au loin, le Louvre… Hop, aux tuileries, où j’ai croisé un drôle d’arbre, tout en bronze !

L'arbre des voyelles, de Penone
L’arbre des voyelles, de Penone

J’ai croisé un musée, aussi.

Musée de l'Orangerie
Musée de l’Orangerie

Je suis entrée bien sûr, d’autant qu’avec mes 25 ans passés, il me reste quelques mois seulement pour découvrir gratuitement les musées nationaux… J’y ai passé une petite demi-heure, découvert les tableaux du Douanier Rousseau (que je ne connaissais pas, je suis une inculte en termes d’art) et qui m’a mise drôlement mal à l’aise avec son sens des proportions, et les Nymphéas avant de me diriger vers un autre musée.

Musée des Arts Décoratifs
Musée des Arts Décoratifs

Et là, je flâne parmi les expos mode, textile, avant de pousser la porte de l’expo French touch dans la partie publicité du musée. Et c’était bien ! Un peu glauque, mais intéressante, avec un joli saut en arrière dans les années 90 (l’expo suit les liens entre les graphistes et la musique dans les années 90 et 2000).

Daft Punk
Daft Punk
IMG_20130329_152702
J’avais l’album Panini
Le clip de Stardust 'Music sounds better with you' tournait en boucle, j'ai lutté pour ne pas le regarder plus de deux fois d'affilée (Gondry)
Le clip de Stardust ‘Music sounds better with you’ tournait en boucle, j’ai lutté pour ne pas le regarder plus de deux fois d’affilée (Gondry)
Dans une autre salle, c'est Air qui est à l'honneur, avec 'Sexy Boy' en fond sonore
Dans une autre salle, c’est Air qui est à l’honneur, avec ‘Sexy Boy’ en fond sonore

Après avoir nourri mon coeur et ma nostalgie, je devais m’occuper de mon estomac, je suis rentrée !

Riz, crevettes, coco, curry
Riz, crevettes, coco, curry

Je me suis préparée un plat que j’adore (je pourrais mettre du lait de coco partout, et des crevettes aussi, allez). Des crevettes fraîches revenues à feu vif puis adoucies par le lait de coco et pas mal de curry en poudre, et du riz thai : un déjeuner plein de saveurs (depuis le temps que je le dis, que je dois aller en Thaïlande : et pas seulement pour les bouddhas couchés).

Découvertes, Régime, Recettes

Le dîner qui craquait

J’ai cuisiné ! Je veux dire, pas seulement assemblé deux crudités pour faire une (certes délicieuse) salade, cuisiné ! Comme cela ne m’était pas arrivé depuis des semaines. Une petite tarte brocoli-mozzarella, que j’ai laissée légèrement trop longtemps au four… Résultat, la mozzarella a gratiné toute seule comme une grande, et ça craquait souplement sous la dent comme seul un bon fromage sait le faire…

Tarte brocoli-mozzarella (qui craque)
Tarte brocoli-mozzarella (qui craque)

Bon, pour la recette, tu prends des brocolis que tu coupe en petits morceaux et que tu jettes au fond d’une pâte brisée. Tu rajoutes quelques petits morceaux de tomates si tu aimes ça, deux oeufs et de la crème et du lait pour que ça couvre le tout. Et des tranches fines de mozzarella par-dessus tout ça. Au four à 200°C pendant 45 minutes (ben, oui, faut que ça craque).

Dessert
Dessert

Et puis si tu as une petite envie de sucré pour que ça passe, un yahourt, quelques tranches de kiwi (parce que le kiwi, c’est bon et surtout, c’est vert) et un filet de sirop d’érable sont une bonne idée. Et ensuite, un café tout droit sorti de la machine à rêves (aka ma désormais légendaire Bialetti) et un bon livre.

Et ensuite :

audrey hepburn good night gif

 

Carnet de Bord, Régime

Vacances à la courgette

On sous-estime bien souvent le pouvoir de la courgette. Moi, je l’aime surtout à peine cuite, et avec de la tomate : et paf !

Déjeuner à la courgette
Déjeuner à la courgette

Avec une bonne dose de boulghour et de la sauce tomate, un déjeuner un peu triste, mais j’attendais la livraison de mes courses, qui a tardé mais qui va me faire un joli dîner ! J’en profite, j’ai le temps de cuisiner un peu, ça me change de ces derniers temps où c’était du vite fait, du tout prêt, du « des pâtes ».

Je me suis pesée ce matin. 102 kilos. Je pensais que le salon m’aurait fait perdre 1 ou 2 kilos, comme d’habitude, mais non. Il est grand temps de reprendre tout ça au sérieux.

Carnet de Bord, Régime

Ma journée en robe noire

Avis aux fans de blogueuses mode qui seraient passées par ici, attirées par mon titre : C’ETAIT UNE FEINTE ! Oui, parce qu’en fait, j’ai fait tourné mon déjeuner et mon dîner autour de l’avocat. La robe noire, donc. C’est très spirituel (si, si). Hin hin.

Donc, variations autour de l’avocat, après la salade de ce midi, le sandwich de ce soir :

Sandwich avocat-oeuf
Sandwich avocat-oeuf

Avec une inévitable salade, le sandwich (toujours)

Laitue iceberg et noix
Laitue iceberg et noix

Je raffole de l’avocat (sans blague) et de l’association avec l’oeuf dur (le jaune d’oeuf écrasé… une manière de me faire croire que Dieu serait une poulette). (Darwin, si tu m’entends, c’est une boutade).
L’avocat est gras, certes, mais plein de vitamine E, le coquin : une de celles qu’on trouve pas si souvent. Et une jolie petite dose de protéines en plus (au vu de la diminution drastique de viande ces derniers temps dans mon alimentation, je prends !).

Et maintenant, c’est chocolat chaud, plaid et épisode de Sex & the city jusqu’à ce que je m’écroule devant mon écran. Belle soirée, belle nuit et à demain !