Carnet de Bord, Régime

La terrible histoire du pot de basilic

Hier, c’était drôlement venteux à Paris. Et quand je suis rentrée, que j’ai voulu prendre quelques feuilles sur le pot de basilic qui trône sur mon rebord de fenêtre depuis des semaines, ben pof. Plus de pot. Je vais aller m’excuser auprès du voisin qui l’a probablement retrouvé dans son jardin, hem.

Sinon, le petit-déjeuner était drôlement sympa.

Un samedi matin d’automne

Muesli, chocolat, clémentine, jus d’orange, café noir. Et en route pour le primeur, nez au vent !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s